Les Bois de Capbreton

Un vent à décoller les couleurs…

Brève balade photo à Capbreton, appâtés par le soleil du matin et en attente de disponibilité du serveur informatique pour un projet important…

Et une fois de plus, le vent soufflait, à en décoller les couleurs, la lumière était très plate, juste de quoi s’intéresser aux bois morts sur la plage et dans les dunes, et à en faire une galerie en N & B.

Quelques couleurs ne se sont pas envolées…

La galerie complète est ICI.

L’article de Joëlle Verbrugge est ICI.

A bientôt.

André

 

 

 

Publicités

Retour à Graffiti Paradise

Le D800 à l’épreuve de la lumière.

Après une première visite dans cette friche industrielle au printemps, paradis des grapheurs que vous avez pu découvrir ICI, il s’avérait que c’était un choix intéressant pour valider les réglages d’exposition et d’auto focus du D800.

Contrastes élevés et faibles lumières, en haute résolution c’est le terrain d’exploration dédié de ce boitier

Et là vraiment il excelle, les ombres sont détaillées même avec la forte lumière d’un après midi d’été à la recherche de nouvelles oeuvres avant que ce lieux magique disparaisse. Bilan très positif, et moment très agréable de flânerie dans ce non musée très créatif.

La galerie complète est ICI

A bientôt.

André

.

Capbreton en Couleurs et en Eté

Première sortie au D800

Un autre monde….

Plusieurs galeries illustrent déjà Capbreton ICI et ICI dans des ambiances printanières très ventées…

Temps plus calme pour cette première sortie avec le D800, lumière d’été avec un ciel voilé et couvert au loin ne durcissant pas trop l’éclairage.

Tout aussi impressionnant que sur le papier, le D800 révèle une formidable gamme dynamique et le piqué est bien sûr au rendez-vous avec les 24-70 et 70-200.

Ah oui, c’est du détail également, puisque c’est aussi une promenade en Regard Croisé… à focales complémentaires….L’article de Joëlle Verbrugge est ICI

Le poids des fichiers ne se fait pas réellement sentir avec une carte rapide et de bonne capacité, mais le détail est impressionnant. Lightroom gère et traite sans souci non plus, même sur un PC aux limites d’efficacité.

Et j’attendais un point faible sur les rafales, mais avec la poignée grip et les batteries appropriées, c’est tout à fait exploitable pour mes sujets, et les jours suivants confirmeront.

Voilà un bon terrain de jeu pour prendre pied dans un autre monde, celui du capteur full frame, et aborder quelques jours plus tard un exercice plus exigeant: Cesta Punta au Jaï Alaï, mais c’est une autre histoire.

A bientôt.

André