Gant d’Or 2012, deuxième jour

Le jour G, comme grillage.

Pour les Basques, la cesta punta est souvent une affaire de cœur.

Même si parfois ils semblent se cacher.

Mais revenons à l’entrée des gladiateurs dans le fronton couvert Euskal-Jaï de Biarritz pour le tournoi du Gant d’Or.

Dans la chaleur de ce soir là, pour l’exercice photographique qui m’attendait, le dilemme était…le grillage!

Trouver de nouveaux angles de prise de vue pour varier les cadrages et faire des plans serrés maintenant que j’étais rôdé à l’exercice de suivi de la pelote se résumait à éviter de voir apparaître à l’image le grillage de protection…

Celui de la cage pratiquée quelques jours avant était plus large que celui placé devant le public. Il fallut donc ruser avec ce dernier, pour obtenir les photos de ce soir, qui sont ICI, exercice pratiqué à nouveau en Regard Croisé avec Joëlle Verbrugge, dont l’article est ICI et les galeries ICI et ICI.

J’adresse mes remerciements à toute l’équipe de l’ Euskal-Jaï pour sa disponibilité et aussi en particulier à Laurent Odillard, le photographe passionné dont vous trouverez le site ICI, pour son accueil et sa gentillesse.

A bientôt.

André

 

Publicités

Gant d’Or 2012

Cesta Punta

Au début on est très désorienté: dans une cage grillagée exiguë avec une pelote qui frappe le mur à plus de 200 km/h, deux fenêtres en épais plexi dont on comprend assez vite que même si l’auto-focus peut se caler, les images sont irrémédiablement molles…

Puis il y a le ballet improbable des pilotaris, aux postures renversantes et aux déplacements très rapides que le viseur essaie de cadrer à travers le grillage…

On a beau avoir photographié de la Formule 1 ou des meetings aériens, l’exercice de cadrage et de suivi est intensif, mais la récompense est sur l’écran, et assez rapidement on maîtrise assez l’exercice  pour se faire très plaisir d’autant plus que l’ambiance et le cérémonial qui caractérisent ce Gant d’Or sont à la fois très conviviaux et solennels.

Une excellente soirée de découverte en Regard Croisé!

Ma galerie est ICI

Celles de Joëlle Verbrugge, ICI et ICI et son article, ICI.

A bientôt!

André