Biarritz

BIARRITZ

Biarritz, sous l’oeil de deux artistes photographes qui ont arpenté la ville.
Mélange de nature et d’architecture, d’authentique et de luxe, la ville s’offre au
regard du lecteur. Les auteurs vous proposent un accès privilégié à certains
lieux incontournables et à la nature encore préservée, qu’ils revisitent au gré
de leur sensibilité photographique. Deux regards, féminin et masculin, pour
appréhender les contrastes et la richesse de cette incontournable étape de
la Côte Basque.
Biarritz, under the eye of two artists photographers who walked the city.
Blend of nature and architecture, authenticity and luxury, the city is offered
to the glance of the reader.The authors give privileged access to certain
unavoidable places and unspoilt countryside that are revisited to suit their
photographic sensitivity. Two eyes, male and female, to understand the
contrast and richness of this crucial stage in the Basque Coast.

http://www.editions-cairn.fr/r%C3%A9gions/biarritz-l-album.html

http://recherche.fnac.com/ia3127442/Andre-Lamerant

http://www.amazon.fr/Biarritz-Joelle-Verbrugge/dp/2350682293/ref=la_B004N7ELMY_1_6?s=books&ie=UTF8&qid=1403431064&sr=1-6

Espadrilles et Makhila

Défilé Pimenté.

Pendant la fête du piment à Espelette, nous avons eu la chance de photographier une présentation de deux produits emblématiques du Pays Basque, espadrilles et makhila.

Les espadrilles Soka Espasdrilles de Maider Dascon.

Et les makhilas, bâtons de marche basques, revisités de Pantxoa Bergara Xabaltx.

Le tout présenté d’une manière très professionnelle et détendue.

Merci aux participants pour cet excellent moment au coeur de la fête.

L’article de Joëlle Verbrugge est ICI.

La galerie complète en Regard Croisé avec Joëlle Verbrugge est ICI.

A bientôt.

André

Espelette

Fête du Piment.

Incontournable du Pays Basque, le piment d’Espelette rassemble chaque année fin octobre une foule considérable, l’occasion d’une maraude photographique à deux boîtiers et de prendre contact pour d’autres projets photo…

Et toujours dans une ambiance typiquement basque.

La galerie complète est ICI.

Un Regard Croisé avec Joëlle Verbrugge,

Son article est ICI

A bientôt.

André

Arcangues

Camps de base d’automne au Pays Basque

Bonjour.

Retour au Pays Basque pour réaliser quelques travaux photographiques et finaliser un dossier associatif dont nous aurons l’occasion de reparler.

L’occasion de poser mes sacs à Arcangues et de découvrir le centre bien caché de cette belle commune.

Ecole, mairie, église, auberge réunies sur la même place autour du fronton et du trinquet, un résumé de village basque sans axe routier traversant dans un environnement de verdure, c’est ICI.

A bientôt pour la suite .

André

Collines & Pottoks

Promenade dans les collines près de la Rhune.

Cheval emblématique du Pays Basque, le pottok vit en semi-liberté dans les collines proches de la Rhune, notamment, montagne toute aussi remarquable dans le paysage basque.

Les bruyères colorent ces collines en vue de l’océan, paradis des promeneurs et des sportifs, et aussi des photographes.

 

 

Et il est toujours tentant de retrouver un poulain croisé au printemps et qui venait brouter familièrement près des objectifs.

Une prochaine fois sans doute!

A bientôt.

André

Gant d’Or 2012, deuxième jour

Le jour G, comme grillage.

Pour les Basques, la cesta punta est souvent une affaire de cœur.

Même si parfois ils semblent se cacher.

Mais revenons à l’entrée des gladiateurs dans le fronton couvert Euskal-Jaï de Biarritz pour le tournoi du Gant d’Or.

Dans la chaleur de ce soir là, pour l’exercice photographique qui m’attendait, le dilemme était…le grillage!

Trouver de nouveaux angles de prise de vue pour varier les cadrages et faire des plans serrés maintenant que j’étais rôdé à l’exercice de suivi de la pelote se résumait à éviter de voir apparaître à l’image le grillage de protection…

Celui de la cage pratiquée quelques jours avant était plus large que celui placé devant le public. Il fallut donc ruser avec ce dernier, pour obtenir les photos de ce soir, qui sont ICI, exercice pratiqué à nouveau en Regard Croisé avec Joëlle Verbrugge, dont l’article est ICI et les galeries ICI et ICI.

J’adresse mes remerciements à toute l’équipe de l’ Euskal-Jaï pour sa disponibilité et aussi en particulier à Laurent Odillard, le photographe passionné dont vous trouverez le site ICI, pour son accueil et sa gentillesse.

A bientôt.

André